Reportages

PLEIN FEU SUR UN DIRIGEANT

Aujourd’hui, nous allons découvrir le parcours d’un dirigeant et membre du bureau.

ARNAUD LEGRAS

1/ Peux-tu te présenter en quelques mots ?

45 ans, marié, 2 enfants (footeux), je dirige les services d’une collectivité territoriale de 64 communes englobant 54 000 habitants autour de Montville, Buchy et Martainville. Dieppois d’origine et footeux depuis toujours, je réside sur BG depuis 15 ans. Puis j’ai intégré le FUSCB via la section vétéran en y retrouvant un copain d’enfance, Sylvain Avenel, ex gardien de la CFA.

> 2/ Quelles sont tes fonctions au sein du club ?

Encore un peu joueur pour garder la forme, …… et un peu plus dirigeant, soit auprès des éducateurs que j’accompagne au fur et à mesure du parcours de mes enfants, soit au sein du Bureau autour du Président L. Anselmo qui m’a sollicité en 2013. Mon rôle est ,d’une part, d’assurer les relations avec les collectivités (Mairie, Métropole, Département, Région), et d’autre part, d’assurer une relation et l’interface entre les dirigeants/décideurs et les secteurs sportifs (G. Auger/M. Pluchard) ou administratifs (A. Herouard/E. Dallet).

> 3/ Qu’est ce qui t’a amené à  t’investir au sein du club ?

Parce que j’ai souvent préféré être acteur que spectateur ….. Le partage des valeurs véhiculées par le club (éducation, respect, transmission citoyenneté) et la nécessité d’aider nos jeunes éducateurs ont fini de me convaincre de prendre une licence dirigeant. Contribuer à  l’organisation du 50eme anniversaire du FUSCB fut aussi un challenge très sympa. Mes activités professionnelles ne me permettent cependant pas de m’impliquer plus.

> 4/ Quels projets aimerais-tu voir aboutir au FUSCB ?

En premier lieu la livraison du nouveau synthé, indispensable à  très court terme à  la pérennité d’un club de plus de 600 adhérents. Concernant les équipements du Parc des Cosmonautes, j’aspire à  une meilleure régulation entre les activités du club et les pratiques « sauvages » qui génèrent de plus en plus de désagréments. Il est difficile de prôner des valeurs éducatives quand on est confronté à  autant d’impunité ……

Sur le plan sportif, la stabilisation des équipes U15 à  U19 en DH, de fidéliser et  alimenter durablement  les équipes seniors de jeunes « made in BG » et en partageant les valeurs. J’encourage le même principe envers les éducateurs, pour lesquels le Bureau va financer cette année un dispositif de formation / fidélisation.

Sur le fond, un renouvellement des dirigeants car la fonction use, avec une société et un contexte de plus en plus exigeants, alors que nos moyens restent modestes. Des réformes se mettent en place, un nouveau cycle va s’ouvrir, toutes les bonnes volontés soucieuses d’œuvrer pour l’intérêt général ou l’intérêt collectif sont les bienvenues.

> 5/ En 3 mots, quels sont tes envies pour cette nouvelle année ?
Trouver un second souffle pour perpétuer les valeurs du club tout en le préparant aux changements que la modernité exige !